LE SAHEL

IMG_0757

paysage du Sahel

Le Sahel est une zone intermédiaire entre le Sahara et le début de la zone tropicale qui s’étend sur toute la largeur de l’ Afrique. La végétation est constituée d’arbres dispersés de petite taille entre lesquels pousse de l’herbe pendant la saison des pluies. La pluviosité est réduite à trois mois. Durant les neuf mois suivant c’est la sécheresse absolue. En raison des changements climatiques qui ne sont en rien imputables aux populations locales, cette pluviosité diminue : elle était de quatre mois il y a 40 ans, mais maintenant elle diminue en durée et en intensité. Les conséquences sont directes : les rendements agricoles ne permettent plus une autonomie alimentaire ni aux humains ni aux animaux. La terre perd ses nutriments, sa fertilité s’estompe. Dans cette zone très habitée notamment par les peuhls dont la tradition est l’élevage, si rien n’est fait, ils seront condamnés à devenir des réfugiés climatiques. La perspective pour un paysan de perdre sa terre est la pire qu’il soit. D’autres éléments se rajoutent à cette situation : la scolarisation est presque inexistante, les 46villageois vivent quasiment reclus dans leur village faute d’infrastructures routières, un niveau de vie extrêmement bas, l’insuffisance de l’eau potable, le confinement dans des traditions séculaires, le travail des femmes réduit à des tâches répétitives et non créatives. Tout ceci met ces populations en état de survie et les incite à se transformer en migrants économiques. Les tragiques événements de l’actualité sont suffisamment éloquents pour en comprendre les conséquences.
Pourtant moyennant une aide non pas d’assistance mais de développement adaptée, la situation serait tout à fait réversible.
De l’eau il y a en a, beaucoup même, mais mal répartie puisque apportée par des pluies qui peuvent être diluviennes et concentrées sur un temps très court. Le problème n’est pas l’absence d’eau mais sa gestion.
La population est très accueillante, chaleureuse, simple, solidaire comme le sont les gens de la terre à condition d’être respectés. Elle ne se plaint pas mais aimerait être efficacement aidée.
Notre association a décidé de relever ce défit, en aidant un groupe de villages selon des règles bien précises par la mise à disposition de matériel agricole, par l’ enseignement de l’agroécologie, le reboisement, le soutien scolaire. Le soulagement du travail pénible des femmes.